<< Retour | Thèmes | Ressources humaines

Les étapes de la vie des membres du personnel

Par : Marc LeBlanc
Editeur : Édimage

Mieux connaître les différentes grandes étapes dans la vie des membres du personnel peut aider le gestionnaire à moduler ses réactions en fonction des besoins. Voici une généralisation des comportements selon les groupes d'âge des individus :

Les 18-22 ans. Ils coupent les ponts avec la famille. Ils veulent se démarquer et disent « Je ne suis pas comme mes parents ». Les valeurs personnelles sont généralement précisées.

Avant 30 ans. Ils recherchent des moyens de confirmer leur identité dans la société. Il peut ainsi se produire un conflit entre le besoin de sécurité et le désir de faire des expériences. Ils ne veulent pas faire des choix irréversibles. Les relations de soutien sont importantes.

Vers 30 ans. Certains touchent le fond, ce qui peut mener à une crise ou une remise en cause de leurs choix de vie. Ils peuvent faire un virage à 180o.

Les 30-35 ans. Ils s'enracinent et font d'importantes acquisitions, p. ex. maisons, etc. Ils échangent moins avec le partenaire dans la vie sentimentale et sont plus axés sur eux-mêmes.

Les 35-45 ans. Ils ont d'abord le sentiment qu'ils approchent de la vieillesse et ils aiguisent leurs ambitions. Ils considèrent qu'il s'agit de leur dernière chance de sortir du lot. Ils ont un fort désir d'affirmer leur individualité. Ils connaissent leurs limites. Ils peuvent également laisser la place à un sentiment de désillusion, de déception.

Vers les 50 ans. Ceux qui ont des doutes quant à la réussite de leur vie vont se laisser aller dans le manque d'entrain, la rigidité, un laissez-aller, le désespoir. Par contre, les autres qui croient avoir réussi se contentent plus facilement de ce qu'ils ont. Ils développent de nouvelles stratégies et des centres d'intérêts. Ils répartissent mieux leur temps entre le travail et le loisir.

Vers 55 ans. Ils deviennent plus autonomes avec le départ des enfants. Ils réaffirment leurs liens avec leur partenaire sentimental. Ils s'interrogent davantage sur Dieu, la mort, l'argent et le temps qui court.

Dans la soixantaine. Ils sont plus sélectifs à l'égard de la vie, des amours et des amis. Ils y consacrent beaucoup d'énergie. Ils veulent et peuvent être eux-mêmes. Après avoir acquis de nouveaux intérêts, ils sont mieux préparés pour le cap de la retraite.


Sources : Le livre du self-management, John Mulligan, Hachette